Les traitements

PNEUMONIE

Symptômes de la pneumonie Traitement de la pneumonie Prévention de la pneumonie VIDéOS sur la pneumonie

La pneumonie est une infection des poumons provoquée généralement par un virus ou une bactérie.

Si la pneumonie parvient jusqu’aux bronches, il s’agit d’une bronchopneumonie.
Lorsque la pneumonie fait suite à une maladie grave ou si elle touche une personne âgée, elle peut être fatale. Néanmoins, même si c’est exceptionnel, elle peut également s’avérer mortelle-même chez une personne en bonne santé.

La pneumonie est habituellement caractérisée par une toux qui s’accompagne généralement d’expectorations, d’essoufflement, de fièvre et de frissons.
La pneumonie se contracte généralement comme une grippe ou un rhume, en inhalant des particules infectées. Parfois, elle apparaît après une grippe ou une bronchite, qui « tourne mal ».

Causes de la pneumonie

Quasiment toutes les pneumonies sont provoquées par un virus ou une bactérie. Quand le microbe atteint les poumons, le corps réagit par une réaction inflammatoire, qui provoque des difficultés respiratoires.

Il faut bien différencier les deux modes de contraction de la pneumonie :
- à l‘hôpital (pneumonie nosocomiale).
- à l’extérieur de l’hôpital.

La pneumonie nosocomiale est souvent plus grave, car elle apparaît chez des patients déjà fragilisés par une autre pathologie. Elle est généralement transmise lors d’une intubation en soins intensifs.

Dans 1 cas sur 2 seulement, on arrive à connaître le type précis de bactérie ou de virus responsable de la pneumonie chez le patient.
Les plus couramment trouvés sont :
- Haemophilus influenzae. 
- Staphylococcus aureus. 
- Streptococcus pneumoniae (qui provoque la pneumonie à pneumocoque).

 

La pneumonie atypique est caractérisée par des symptômes généralement moins accentués que pour la pneumonie typique. Il se peut très bien qu’il n’y ait ni fièvre, ni douleur thoracique. La pneumonie ressemble alors davantage à une bronchite, une sinusite ou une grippe.
Elle est déclenchée par les bactéries suivantes :
- Mycoplasma pneumoniae (pneumonie à mycoplasme).
- Chlamydia pneumoniae.
- Legionella pneumophila (maladie du légionnaire).

- Pneumonie virale. Les virus les plus courants sont les virus influenza et parainfluenza, le virus syncytium (respiratoire), les virus du rhume, le virus herpès ou le virus du SRAS. Le virus de la grippe, touche parfois les alvéoles pulmonaires et provoque ainsi une pneumonie virale. Mais l’infection virale en fragilisant l’appareil respiratoire peut mener à une surinfection bactérienne plus grave.

Les pneumonies plus rares :

- La tuberculose peut se manifester sous la forme d’une pneumonie.

- La pneumonie d’aspiration apparaît quand un peu de liquide présent dans l’estomac est aspiré par les poumons. Les bactéries contenues dans ce liquide parviennent alors dans les bronches et les alvéoles pulmonaires et provoquent une infection. Cela se produit habituellement après une anesthésie ou après un trouble neurologique atteignant le réflexe de déglutition, ou en cas d’inhalation de son vomissement, après un excès d’alcool ou de drogue.

- L’inhalation de produits toxiques type vernis, diluants, kérosène, etc), des moisissures, ou également une allergie à des produits professionnels peuvent provoquer une inflammation des poumons et des saignements.

- une pneumonie provoquée par un parasite ou un champignon apparaît essentiellement chez les personnes dont le système immunitaire est fragile.

Diagnostic de la pneumonie

Le médecin pose des questions pour mieux évaluer les symptômes, les antécédents familiaux. Ensuite il procède à une auscultation des poumons. Il peut faire passer une radiographie des poumons et aussi une analyse des sécrétions pulmonaires.

Complications éventuelles de la pneumonie

La pneumonie est généralement guérie en 14 jours. Mais il faut plus de temps pour totalement se rétablir. Il y a rarement des complications graves mais elles peuvent survenir.

Cela peut être :

- un abcès au poumon.

- un épanchement pleural : c’est une accumulation de liquide inflammatoire de la plèvre, qui provoque une pression sur le poumon. Le liquide sera extrait par aspiration. Dans de très rares cas, le liquide peut persister et devenir purulent. Une intervention chirurgicale est généralement nécessaire.

- une détresse respiratoire. Si la pneumonie atteint les deux poumons, il devient extrêmement difficile de respirer. La mise sous respiration assistée est alors généralement indispensable.

- un choc septique : c’est une infection générale de l’organisme à cause de bactéries des poumons qui ont migré vers le sang. Elle se rencontre essentiellement avec les pneumonies à pneumocoque.

Avec les antibiotiques, la pneumonie provoque beaucoup moins de décès qu‘auparavant.
Les personnes très âgées dont le système immunitaire est fragile, et les personnes touchées par une autre pathologie grave ont plus de risques de mourir.